Fanfic: Jamais plus by Aleatoriae (Read for Free, 1,332,114 Clicks)

Description: C’est b¨ºte de se suicider pour se r¨¦incarner juste derri¨¨re, vous trouvez pas? Et bien, c’est exactement ce que se dit une gamine de trois ans, qui a conserv¨¦ tous les souvenirs de sa vie pr¨¦c¨¦dente. Je ne peux pas r¨¦sumer plus sans spoiler. Mais ne vous inqui¨¦tez pas, il y a une explication logique, d¨¦j¨¤, et il y aura de la magie, Poudlard, de l’amiti¨¦ et des moments dr?les.

Characters: Graphic Depictions Of Violence Rape/Non-ConA shit lot of OCs Scorpius Malfoy Minerva McGonagall Neville Longbottom Albus Severus Potterautomutilation Suicide Mention de viol Self-Harm Implied/Referenced Suicide Self-Insert Amiti¨¦ Friendship Canon Divergence – Post-Harry Potter and the Deathly Hallows Next-Gen Rape/Non-con Elements Hurt/Comfort

Summary: Summary:

C’est b¨ºte de se suicider pour se r¨¦incarner juste derri¨¨re, vous trouvez pas? Et bien, c’est exactement ce que se dit une gamine de trois ans, qui a conserv¨¦ tous les souvenirs de sa vie pr¨¦c¨¦dente. Je ne peux pas r¨¦sumer plus sans spoiler. Mais ne vous inqui¨¦tez pas, il y a une explication logique, d¨¦j¨¤, et il y aura de la magie, Poudlard, de l’amiti¨¦ et des moments dr?les.
Self insert.Attention aux tags: trigger warning: automutilation, mention de viol, et ¨¦tant donn¨¦ que mon personnage est mort par suicide, ¨¤ l’origine, il faut s’attendre ¨¤ des pens¨¦es suicidaires.Mis ¨¤ part ?a je voue une haine tenace aux Mary Sue, donc rien de tel ici. De fait, j’essaye d’¨¦crire mon histoire de fa?on aussi r¨¦aliste que possible dans un monde o¨´ la magie existe…
Cross post¨¦ sur ffnet avec mon compte “Kuro no kage”, sous le m¨ºme nom. This fanfiction is also available in English, under the name “Nevermore”.

Notes: Notes:

Bonjour/bonsoir ¨¤ toustes!
Voici un petit prologue pour se mettre dans l’ambiance… Je publie cette fic depuis quelques ann¨¦es sur ffnet, et j’ai d¨¦j¨¤ 32 chapitres de publi¨¦s, donc si il y a du lectorat ici, il y aura des mises ¨¤ jour r¨¦guli¨¨res et sans pause pour un moment…Je vous laisse profiter, on se retrouve en bas.

(See the end of the work for more notes.)

Chapter 1: ¨¦veil

Chapter Text

??But I am damned If life itself is condemnationI am immortalThus my freedom is captivity??*

Kamelot-Across the highlands

?
????????? J’ai un peu plus de trois ans quand je me r¨¦veille. Mes souvenirs, jusqu’ici morcel¨¦s, me laissant sans cesse replonger dans l’oubli, se sont enfin stabilis¨¦s. Je me souviens. Je sais. Une chose cependant reste un myst¨¨re ¨¤ mes yeux: Comment se fait-il que je vive encore ? ?a, et toutes les questions qui en d¨¦coulent. Les trois derni¨¨res ann¨¦es sont pass¨¦es sans que j’en aie conscience, ou presque. Mon jeune cerveau, tout neuf, a assimil¨¦ l’anglais ¨¤ une vitesse folle. Mon corps a appris, peu ¨¤ peu, ¨¤ marcher. Je suis un b¨¦b¨¦ sain, en bon ¨¦tat de fonctionnement. J’ai trois ans. J’habite ¨¤ Londres. Mes parents sont plut?t ais¨¦s. Je ne sais pas trop ce qu’ils font comme travail, mais ils sont rarement l¨¤. Le plus souvent, c’est une gouvernante qui s’occupe de moi. Elle entretient aussi la maison. Maison qui n’est pas gigantesque, mais d¨¦finitivement pas du genre que mes parents -mes anciens parents- auraient pu s’offrir. Je n’ai qu’une vague id¨¦e de ce qu’ont ¨¦t¨¦ les trois derni¨¨res ann¨¦es. Ma conscience est rest¨¦e endormie, mes phases d’¨¦veil s’¨¦tirant de plus en plus, jusqu’¨¤ aujourd’hui. Quand je me suis r¨¦veill¨¦e ce matin, je me souvenais de cette autre vie, o¨´ j’¨¦tais fran?aise et m¡¯appelais Aurore. Celle o¨´ je suis morte quand j’avais dix sept ans. La derni¨¨re chose dont je me souviens pr¨¦cis¨¦ment, ¨¤ part d’aujourd’hui, est le moment o¨´ je me suis laiss¨¦e tomber dans le vide, quand la douleur caus¨¦e par le poison est devenue insoutenable, me donnant l’¨¦lan qu’il me manquait pour sauter de l’immeuble. Je me souviens. Je me souviens de tout.
?
????????? Il est quinze heures. La gouvernante vient me chercher dans la chambre o¨´ j’¨¦tais cens¨¦e faire la sieste. C’est l’heure d’aller au parc. Je la surprends en insistant pour marcher sans son aide, refusant de lui tenir la main. Je remarque que j’ai perdu ma myopie en me r¨¦incarnant. Premi¨¨re bonne nouvelle de la journ¨¦e… L’¨¦quilibre encore h¨¦sitant de mon corps me perturbe un peu, mais je sais que je n’aurai pas ¨¤ l’endurer longtemps. La gouvernante, Mrs Winston, comme je l’apprends ¨¤ ses ??Et alors, qui c’est qui va aller au parc avec Mrs Winston????, est une femme blanche d’une cinquantaine d’ann¨¦es, aux formes g¨¦n¨¦reuses et ¨¤ la d¨¦marche trottinante.
?
????????? Je la surprends ¨¤ nouveau en l’emp¨ºchant de me suivre dans les toilettes, et elle ne trouve rien de mieux ¨¤ faire que d’applaudir en constatant que j’ai r¨¦ussi ¨¤ me d¨¦brouiller toute seule, impressionn¨¦e par mon exploit incroyable. Enfin, nous sortons de la maison et traversons une premi¨¨re rue pour nous diriger le parc. Le quartier dans lequel nous sommes est clairement ais¨¦. Les maisons particuli¨¨res ne sont pas mitoyennes, et leurs jardinets bien entretenus m¨¦riteraient presque le nom de jardin. Tout est calme et le soleil luit dans le ciel d’hiver froid mais d¨¦gag¨¦ (et moi qui pensait qu’il ne faisait que pleuvoir en Angleterre). Encore une centaine de m¨¨tres, et nous arrivons ¨¤ un boulevard assez large, avec beaucoup de voitures. L’occasion ou jamais.
?

???????? Le feu est rouge. Mrs Winston s’arr¨ºte. Je dois avoir l’air naturel. Elle n’a pas pens¨¦ ¨¤ me prendre la main ¨¤ l’approche du boulevard. Je vois un camion qui roule vers nous, assez vite. Je ne prends pas le temps de r¨¦fl¨¦chir ¨¤ la douleur, ¨¤ ce que ressentiront mes nouveaux ??parents??. De toute fa?on, je ne suis m¨ºme pas s?re que tout ?a soit r¨¦el. Je gazouille, parfaite imitation du b¨¦b¨¦ enthousiaste, et me pr¨¦cipite en direction du parc au moment o¨´ le camion s’appr¨ºte ¨¤ passer devant nous en trombe.

?

*

Mais je suis damn¨¦ si la vie elle-m¨ºme est une condamnation. Je suis immortel, ma libert¨¦ est captivit¨¦.

Leave a Reply

Your email address will not be published.